Accueil Immobilier Que faire pour bien définir son budget immobilier

Que faire pour bien définir son budget immobilier

Beaucoup de  personnes  souhaitent faire des achats immobiliers pour devenir propriétaires ou ont envie de faire des investissements locatifs. Pour la concrétisation de ces projets, il est nécessaire de définir son budget immobilier avant d’en découdre avec la phase de recherche du bien. Que faire pour bien définir son budget immobilier ? Vous n’avez qu’à lire.

Calculez vos revenus dans leur totalité

Il vous faut rassembler vos rentrées d’argent mensuelles dans leur intégralité. Il peut s’agir de revenus émanant de votre micro-entreprise, de salaires, de dividendes et de tout ce qui peut être pris en compte par un établissement de prêt. Cependant, pour que les revenus non-salariés soient pris en compte, ils vont devoir être prouvés comme récurrents sur de nombreuses années.

A lire également : Quel est le coût d'une estimation immobilière

Cette base de revenu est ce qui définira le montant de votre enveloppe budgétaire. De ce fait, il est primordial que vous vous assuriez de la véracité du calcul. En savoir plus sur ce dernier est impérieux, puisque c’est sur le montant qu’il vous faudra baser tous les calculs qui viendront après. Tâchez d’avoir le taux immobilier le meilleur possible. Pensez aussi au montant de l’apport personnel que vous voulez réaliser. En réalité, plus ce montant est important, plus il est probable que votre demande soit acceptée.

Prenez en compte votre taux d’endettement

Pour que vous ne subissiez pas des mensualités de remboursement trop lourdes, il est nécessaire que vous fassiez un bon calcul de votre capacité d’emprunt. Il vous est fortement recommandé de ne pas aller au-delà d’un taux d’endettement qui équivaut à 33% de vos revenus. De même, il vous est conseillé d’épargner par précaution une partie de vos revenus. La prise en compte que voilà est essentielle au moment du découpage de vos revenus.

A découvrir également : Quel est l'intérêt d'acheter en SCI ?

En outre, vous ne devez pas avoir un taux d’endettement qui vous empêche de mener vos activités habituelles. Pendant l’établissement de votre budget immobilier, ne perdez pas de vue le fait que ces remboursements vont être présents durant de nombreuses années. Il ne faut donc pas qu’ils affectent votre train de vie. De toute façon, un taux d’endettement trop grand entraîne auprès des banques un refus de la requête de crédit immobilier.

Définissez votre budget immobilier dans son intégralité

Sachez que vous devez compter, en dehors de votre prêt immobilier, de nombreuses charges liées à votre futur achat. En réalité, si vous vous dites qu’il vous faut attendre une date de disponibilité pour un logement et que votre prêt est déjà établi, vous aurez votre remboursement comme dépense mensuelle.

Ne négligez pas non plus les éventuels frais d’agence dans votre budget immobilier. Prenez également en compte les frais de déménagement, les frais de notaire et les charges de copropriété. Après ces nombreuses dépenses, tâchez de vous souvenir de votre assurance emprunteur, des frais de garantie, sans oublier les éventuelles rénovations. Notez que vous affranchir de vos dépenses prévisionnelles ne vous mettra pas à l’abri de la taxe d’habitation et de la taxe foncière. Il faut donc que le calcul d’une capacité d’emprunt prenne en compte tous ces paramètres, et pas seulement le prix de vente du bien.

ARTICLES LIÉS