Accueil Famille Comment réagir face à un voisin qui cherche le conflit ?

Comment réagir face à un voisin qui cherche le conflit ?

Comment réagir face à un voisin qui cherche le conflit

Les troubles de voisinages sont presque inévitables. En effet, que vous viviez en ville ou dans un lieu reculé, en appartement ou dans une grande maison, on en jamais entièrement à l’abri. Ils constituent véritablement une cause de mal être profond et occasionnent en passant des conflits incessants sur le cours terme. Comment gérer la situation face à un voisin qui cherche inévitablement le conflit ? Ces trois astuces vous rendront certainement service.

Conseils pour gérer un voisin qui cherche inévitablement du conflit

Les relations interhumaines constituent l’une des choses les plus difficiles à gérer. Ainsi, pendant que l’attitude des uns pourrait choquer les autres au point de les mettre hors d’eux-mêmes et d’occasionner des conflits, ce qu’il est recommandé de faire généralement n’est pas de chercher qui a tort ou qui a raison. Mais de plutôt réussir à trouver à temps la solution adéquate pour limiter les dommages.

A lire en complément : Comment calculer le partage des vacances scolaires ?

Faire la différence entre ce qui est tolérable et ce qui ne l’est pas

Il ne sert à rien de se prendre la tête dès les premiers troubles. Ceci peut paraître certes difficile, mais ce sont les règles de la vie en société. Il faut d’abord essayer de voir si vous ne pouvez pas vous-même régler le problème sans devoir forcément vous plaindre au prêt du voisin ou des autorités compétentes.

En effet, il est clair que chacun ait des principes ; de sorte que le bruit qui ne dérangeait pas les anciens voisins dérange énormément le nouveau voisin. Pour éviter de passer pour celui qui cherche des ennuis, vérifiez clairement si le trouble que vous reprochez ou le trouble qui vous est reproché est tolérable. Si oui, trouvez un moyen de vous y accommoder et d’en finir. L’article 684 du Code civil énonce clairement les limites de troubles de voisinages tolérables.

A lire en complément : Comment se passe le partage des vacances en garde alternée ?

problème voisin

 

Essayer le règlement à l’amiable

Ce n’est pas parce que vous essayez d’être compréhensible ou tolérant que vous paraitrez faible. Au contraire, que vous soyez l’accusé ou que vous soyez l’accusateur, il est important d’être prêt à passer au règlement à l’amiable. Vous pourriez être étonné de constater qu’une petite remarque polie à l’endroit du voisin que vous trouviez agaçant change absolument tout et vous fasse gagner un nouvel ami.

Faites appel aux autorités

Après avoir essayé le règlement à l’amiable, si vous ne constatez pas d’amélioration, envoyez un courrier à votre voisin pour le lui notifier. S’il ne fait toujours rien, il est fort probable que vous ayez affaire à une personne « difficile ». Dans ce cas, il ne vous laisse pas d’autres choix que de contacter les services de la police municipale. Jusque-là, les choses devraient s’améliorer. Sinon, faites appel à un huissier pour effectuer le constat puis déposez une plainte à la justice pour troubles anormaux de voisinages avec des preuves de nuisance incontestables.

En effet, vous pourriez tenter une médiation avant de recourir aux autorités. Mais franchement, il serait difficile d’envisager qu’un voisin qui ne change pas après deux avertissements puisse replier après une médiation. Faites tout ceci dans le respect de l’autre et n’attendez pas que la situation s’envenime entre vous avant de faire appel aux autorités.

ARTICLES LIÉS