Accueil Immobilier Comment rédiger une offre d’achat immobilière?

Comment rédiger une offre d’achat immobilière?

offre d’achat immobilière

Lorsqu’une annonce immobilière retient votre attention et que vous souhaitez saisir l’opportunité, vous devez rédiger une offre d’achat immobilière. Cela va vous permettre de sécuriser le bien auprès du vendeur. Toutefois, ce type d’accord doit être bien rédigé pour que vous obteniez gain de cause. Découvrez ici comment vous y prendre.

Pensez à évaluer le prix

Lorsque vous vous démerdez pour un bien immobilier en rédigeant une offre d’achat, il est évident que celui-ci vous convient. Toutefois, avant de rédiger un tel accord, il est nécessaire d’évaluer la valeur de votre bien. Si le prix de base vous parait un peu trop élevé, vous pouvez vous renseigner sur les bases pratiquées dans la zone.

A voir aussi : Comment annoncer le prix d'un produit ?

Plusieurs comparateurs en ligne peuvent vous aider. Néanmoins, vous devez plus vous focaliser sur la valeur intrinsèque de votre futur bien immobilier. Dans le cas d’une rénovation, le bien pourrait avoir une valeur élevée. C’est pourquoi vous devez vérifier la maison dans tous ces angles.

Rédigez l’acte proprement dit

Il est important d’évaluer le prix du bien, car une fois que l’offre est formulée et envoyée, elle ne peut plus être modifiée. En effet, ainsi rédiger votre accord va prendre une valeur juridique. Pour sa rédaction, vous devez décrire le bien dont il s’agit comme dans l’annonce immobilière.

A voir aussi : Quand remplir le formulaire P0i ?

Il s’agira ensuite d’indiquer la valeur ou le prix d’achat qui vous convient ou d’accepter celui qui vous est proposé. En effet, même s’il est possible de négocier, revoir le coût de ce bien immobilier n’est pas systématique. Si le coût que vous avancez est inférieur au prix indiqué, le vendeur pourrait ne pas vous répondre.

Ensuite, vous devez indiquer la durée de validité de votre offre. Celle-ci est comprise entre 5 et 10 jours. Au-delà de cet intervalle, le vendeur doit vous répondre au risque de voir l’offre annulée. Lorsque vous indiquez la durée, il est aussi important de spécifier la voie de réponse. Il s’agit d’indiquer dans l’offre, le moyen par lequel la réponse doit vous parvenir. Généralement, une lettre recommandée avec un accusé de réception suffit.

Cela peut paraitre banal, mais vous devez faire cas du moyen de paiement. Vous devez donc expliciter si votre projet d’achat sera financé par un apport personnel, par un prêt bancaire ou encore par les deux. Dans l’offre, il sera également important d’indiquer un délai de rétraction qui est de 10 jours. Après celui-ci, vous pourrez renoncer à l’achat après la signature du compromis de vente.

Vous devez énoncer que vous vous réservez le droit de vous retirer lorsque la réponse ne vous parvient pas dans les délais. Aussi, il vous revient de spécifier que l’achat ne sera effectif qu’après signature de l’avant-contrat.

Intégrez des clauses suspensives

Lorsque vous pensez contracter un prêt par exemple, il est nécessaire d’intégrer des clauses suspensives. Ce sont des situations dont la survenue vous contraindrait à abandonner le projet d’achat.

Dans ce cas, précis, lorsque vous n’arriverez pas à obtenir le prêt, vous ne pourrez procéder à l’achat. Aussi, si vous n’êtes pas sûr d’avoir bien évalué le bien vous pourrez faire appel à un professionnel. En effet, dans certaines situations, le prix retenu peut être un frein pour l’achat.

Ce sont autant de situations constituant des clauses suspensives. Toutefois, vous devez faire cas de toutes celles qui pourraient survenir.

En somme, la prise en compte de toutes ces modalités vous permettra de rédiger convenablement votre offre d’achat.

ARTICLES LIÉS